Data-marketing, Innovation et CX

La connaissance client n’a jamais été aussi importante qu’à l’heure actuelle. Enrichissez-vous de techniques indispensables pour réinventer et adapter votre marketing au nouveau monde.

La cartographie de l’Intent Data dans le marketing B2B

La cartographie de l’Intent Data dans le marketing B2B

Les données d’intention sont des informations acquises à partir de sources numériques sur le comportement d’une entreprise. Objectif : détecter une intention d’achat pour générer des opportunités d’affaires. Les marketeurs B2B peuvent mobiliser ces informations tout au long de l’entonnoir, avec notamment une cartographie des actions des acheteurs potentiels pour identifier, scorer et aborder les comptes cibles les plus intéressés avec le bon contenu au bon moment. Dans cet article, la rédaction vous propose une fiche de lecture approfondie du rapport annuel « The B2B Marketer’s State of Intent Data » réalisé par Intensify et Ascend2. L’état des lieux de l’Intent Data dans le marketing B2B Le recours aux données d’intention est en hausse. Selon un rapport publié par Intensify et Ascend2, 90 % des décideurs du B2B utilisent aujourd’hui de l’Intent Data ou ont l’intention de déployer une stratégie en ce sens dans un avenir proche. « Si vous n’utilisez pas l’Intent Data pour booster vos efforts marketing, vous êtes officiellement à la traîne », peut-on notamment lire dans le rapport. Si la donnée d’intention fait l’unanimité, elle pose de nombreux défis aux entreprises. Toutes les données ne se valent pas : toutes ne sont pas bonnes à collecter, à analyser et à intégrer dans le processus de décision. L’enquête menée par Intensify et Ascend2 propose des statistiques clés sur l’adoption de la donnée d’intention dans le B2B aux Etats-Unis. Etat des lieux : 46 % des marketeurs B2B américains ont déjà déployé une stratégie d’Intent Data en bonne et due forme ; 13 % des marketeurs B2B utilisent de la donnée d’intention de manière ad hoc, à la demande, sans stratégie définie ; 23 % des...

Maturité Data des entreprises françaises : sommes-nous encore dans la phase d’évangélisation ?

Maturité Data des entreprises françaises : sommes-nous encore dans la phase d’évangélisation ?

A l’occasion des 10 ans du BtoB Summit, BtoB Leaders a eu le plaisir d’échanger avec Nathalie Schulz, Directrice Générale du Groupe IDAIA, spécialiste du Data Marketing. Au programme : l’émergence du super-acheteur B2B, l’attente d’hyper-personnalisation des prospects, le degré de maturité Data des entreprises françaises et l’évolution du métier de CMO lors de la dernière décennie. Pouvez-vous revenir en quelques mots sur votre parcours professionnel ? Je pense avoir un parcours plutôt atypique, dans la mesure où je suis ingénieure en finance de formation. J’ai occupé le poste de chargée d’affaires « Entreprises » dans le secteur bancaire pendant une dizaine d’années avant de passer en entreprise, essentiellement sur des missions de conseil et de management de la transition auprès de PME en crise de croissance (ou de décroissance). Ma volonté de travailler en équipe et de m’inscrire dans un projet à long terme m’a poussée à rejoindre l’un de mes clients en tant que DAF. En passant de la banque à l’entreprise, je me suis rapidement passionnée pour le marketing et la vente. En 2008, j’ai cofondé DQE Software. Animée par un projet de vie, j’ai décidé de quitter l’entreprise en 2020, et c’est ainsi que j’ai saisi l’opportunité d’intégrer le Groupe IDAIA, un groupe que je connais bien puisque nous avions eu l’occasion de collaborer ensemble via DQE Software. Pouvez-vous revenir sur la proposition de valeur du Groupe IDAIA ? Le Groupe IDAIA a plus de 30 ans d’existence. Nous accompagnons la performance des entreprises en mettant la Data au cœur de leur stratégie. En tant qu’acteur majeur du Data-Driven Marketing, nous structurons notre chaîne de valeur autour de la réponse...

Data, connaissance client & IA

Insights et Posts 

Paroles d’experts 

Business cases