Data-marketing, Innovation et CX

La connaissance client n’a jamais été aussi importante qu’à l’heure actuelle. Enrichissez-vous de techniques indispensables pour réinventer et adapter votre marketing au nouveau monde.

La cartographie de l’Intent Data dans le marketing B2B

La cartographie de l’Intent Data dans le marketing B2B

Les données d’intention sont des informations acquises à partir de sources numériques sur le comportement d’une entreprise. Objectif : détecter une intention d’achat pour générer des opportunités d’affaires. Les marketeurs B2B peuvent mobiliser ces informations tout au long de l’entonnoir, avec notamment une cartographie des actions des acheteurs potentiels pour identifier, scorer et aborder les comptes cibles les plus intéressés avec le bon contenu au bon moment. Dans cet article, la rédaction vous propose une fiche de lecture approfondie du rapport annuel « The B2B Marketer’s State of Intent Data » réalisé par Intensify et Ascend2. L’état des lieux de l’Intent Data dans le marketing B2B Le recours aux données d’intention est en hausse. Selon un rapport publié par Intensify et Ascend2, 90 % des décideurs du B2B utilisent aujourd’hui de l’Intent Data ou ont l’intention de déployer une stratégie en ce sens dans un avenir proche. « Si vous n’utilisez pas l’Intent Data pour booster vos efforts marketing, vous êtes officiellement à la traîne », peut-on notamment lire dans le rapport. Si la donnée d’intention fait l’unanimité, elle pose de nombreux défis aux entreprises. Toutes les données ne se valent pas : toutes ne sont pas bonnes à collecter, à analyser et à intégrer dans le processus de décision. L’enquête menée par Intensify et Ascend2 propose des statistiques clés sur l’adoption de la donnée d’intention dans le B2B aux Etats-Unis. Etat des lieux : 46 % des marketeurs B2B américains ont déjà déployé une stratégie d’Intent Data en bonne et due forme ; 13 % des marketeurs B2B utilisent de la donnée d’intention de manière ad hoc, à la demande, sans stratégie définie ; 23 % des...

Pour que les Sales ne perdent plus une minute à enrichir les données B2B !

Pour que les Sales ne perdent plus une minute à enrichir les données B2B !

Séduire 1 800 clients et réaliser une croissance à deux chiffres avec un seul commercial et 0 € de budget marketing. C’est l’incroyable défi qu’a relevé Denis Cohen, CEO et cofondateur de Dropcontact. Quelle a été la genèse de cette entreprise spécialiste de l’enrichissement des bases de données ? Comment peut-elle optimiser le temps des Sales pour doper la performance commerciale ? Interview !  Bonjour Denis. Racontez-nous la création de Dropcontact. Quel est le constat qui vous a motivé à vous lancer dans l’enrichissement de la Data ?  Tout au long de mon parcours professionnel, j’ai constaté que les équipes Sales et Marketing passaient un temps considérable à gérer de la Data de mauvaise qualité. Des budgets incroyables sont mobilisés dans le seul objectif de générer des leads : on fait du Google Ads, de la publicité télé, de l’événementiel, des livres blancs, du SEO, du Marketing Automation, de la créa. L’équipe Sales prend le relais, équipée de logiciels à la pointe.   Nous investissons massivement pour constituer une base de données qui est un capital à part entière. Paradoxalement, cet actif durement acquis devient le parent pauvre. Un mail manquant, un contact qui change d’employeur, des inversions « nom – prénom »… on dépense « un pognon de dingue » pour au final confier le nettoyage de la base de données à un stagiaire. Je caricature, mais vous comprenez l’idée. Ce capital, pourtant stratégique pour la compétitivité, n’est pas utilisé à sa juste valeur.   A côté de cela, vous avez de nombreuses solutions sur le marché qui gèrent une partie du problème sans le résoudre dans sa globalité. C’est le constat qui a motivé la création de Dropcontact, en...

Data, connaissance client & IA

Insights et Posts 

Paroles d’experts 

Business cases