Comment utiliser la Data Intelligence pour performer sur votre point de vente ?

par | Mai 11, 2022 | | Data, Connaissance client, IA - Business Case

Ce Business Case issu de la 9e édition du BtoB Summit revient sur la collaboration entre Pocket Result, éditeur d’une solution d’audit pour les points de vente, et Hellopharmacie, groupement régional de pharmaciens indépendants.

Pocket Result x Hellopharmacie en quelques mots

Créée en avril 2013, Pocket Result propose une approche inédite de la Business Intelligence à travers une solution de pilotage intuitive et flexible aux fonctionnalités analytiques avancées. Objectif : centraliser les données, bénéficier d’un système de notification fiable et automatiser les actions. Aujourd’hui, l’entreprise a déployé plus de 150 solutions dans le monde pour des grandes marques comme BNP Paris, Adidas Group, L’Oréal, SFR, Reebok, Picard ou encore Altavia. Pocket Result a été représentée par sa fondatrice Maÿlis Staub.

Fondé en 2008, Hello Pharmacie est un groupement régional de pharmaciens indépendants qui compte plus de 600 collaborateurs répartis dans 72 pharmacies dans la région Auvergne Rhône-Alpes. Certifié ISO 9001, le groupement s’est construit autour des valeurs de la bienveillance et de la confiance. Au-delà des compétences propres aux métiers de la pharmacie, le réseau propose de nombreux services à ses clients (ateliers, campagnes de dépistage, sensibilisation, conseil, etc.). Hello Pharmacie a été représenté par Marc Mougenot, Président.

L’état des lieux des projets de pilotage Data

Maÿlis Staub a entamé son intervention par deux statistiques :

  • Selon l’US Census Bureau, 8 entreprises sur 10 ont l’intention de mener des projets de pilotage Data dans les trois ans à venir.
  • Selon Gartner, 85 % de ces projets sont voués à l’échec.

La fondatrice de Pocket Result a détaillé les raisons qui expliquent ce taux d’échec important :

  1. Les outils du marché sont trop complexes et peu adaptés aux métiers ;
  2. Il est souvent difficile de faire la synthèse de données multi-sources et des données non normalisées à collecter ;
  3. La plupart de ces outils ont des fonctionnalités qui restent de la simple Data Visualisation, leurs analyses sont donc limitées et ne permettent pas de prendre des décisions ;
  4. Les licences sont peu utilisées par les métiers et ne sont donc pas rentabilisées.

Pour remédier à ces frictions, la Data Intelligence va permettre de centraliser les données, de les présenter sous forme de reportings intuitifs qui rationalisent la prise de décision et d’aller plus loin que la simple visualisation.

La collaboration entre Pocket Result et Hello Pharmacie

Pocket Result a mis au point un produit pour Hello Pharmacie en quelques semaines pour mettre la Data Intelligence au service de la prise de décision. Trois objectifs :

  1. Collecter les photos ou autres informations de vos opérations facilement à partir d’une application personnalisable. Consolider et évaluer la collecte pour rendre les dashboards exploitables et exportables. Centraliser toutes les données (opérations, audits, sondages, etc.) ;
  2. Suivre la progression des opérations, des succès, des non-conformités et des retards. Réaliser des analyses selon des critères personnalisés (tri par produit, marque, opération, point de vente…) et activer des notifications ou réponses automatiques liées aux non-conformités ou aux retards ;
  3. Animer son réseau et administrer la solution en toute autonomie.

« Nous avions énormément de flux de Data qui arrivaient dans une Dropbox assez nébuleuse », se rappelle Marc Mougenot. « On perdait beaucoup de temps sur la recherche d’information, notamment sur les opérations commerciales ». Hello Pharmacie avait plusieurs objectifs :

  • Objectifs externes: démontrer sa directivité, ou sa capacité à faire respecter et vérifier ses accords commerciaux à DN 100. Apporter un gage de sérieux et de qualité à ses partenaires.
  • Objectifs internes: vérifier la bonne tenue de ses engagements, évaluer ses officines et qualité des MEA, récolter des infos et de la Data et automatiser les process.

Pocket Result x Hello Pharmacie : quels résultats ?

Hello Pharmacie a pu réaliser des gains de productivité au niveau du groupement, notamment sur la récolte des photos (10 jours par mois), la récolte des performances (entre 4h et 6h par mois) et l’élaboration des PPT (environ 5h par mois). Des gains de productivité en point de vente ont également été enregistrés, notamment sur les actions suivantes :

  • Récupérer la liste des photos attendues via différents tableaux internes ;
  • Prendre les photos ;
  • Transfert sur PC ;
  • Envoi par mail ;
  • Corrections si nécessaires ;
  • Reprise des photos si correctifs.

Ces processus ont été digitalisés, certains ayant même été automatisés via la solution Pocket Result. « Une fois que l’on a accompli tout cela, nous avons souhaité allez plus loin avec l’accompagnement sur mesure des équipes de Maÿlis », explique Marc Mougenot. De nouveaux besoins de développement ont été identifiés pour :

  • Consolider la base de données de Hello Pharmacie ;
  • Créer des audits (réseau, merchandising, référencement…) ;
  • Piloter, réaliser, monitorer et évaluer des opérations ;
  • Concevoir et soumettre des sondages (réseau, fournisseurs, clients, collaborateurs).
Paroles d’experts
Maturité Data des entreprises françaises : sommes-nous encore dans la phase d’évangélisation ?
Maturité Data des entreprises françaises : sommes-nous encore dans la phase d’évangélisation ?

A l’occasion des 10 ans du BtoB Summit, BtoB Leaders a eu le plaisir d’échanger avec Nathalie Schulz, Directrice Générale du Groupe IDAIA, spécialiste du Data Marketing. Au programme : l’émergence du super-acheteur B2B, l’attente d’hyper-personnalisation des prospects, le degré de maturité Data des entreprises françaises et l’évolution du métier de CMO lors de la dernière décennie. Pouvez-vous revenir en quelques mots sur votre parcours professionnel ? Je pense avoir un parcours plutôt atypique, dans la mesure où je suis ingénieure en finance de formation. J’ai occupé le poste de chargée d’affaires « Entreprises » dans le secteur bancaire pendant une dizaine d’années avant de passer en entreprise, essentiellement sur des missions de conseil et de management de la transition auprès de PME en crise de croissance (ou de décroissance). Ma volonté de travailler en équipe et de m’inscrire dans un projet à long terme m’a poussée à rejoindre l’un de mes clients en tant que DAF. En passant de la banque à l’entreprise, je me suis rapidement passionnée pour le marketing et la vente. En 2008, j’ai cofondé DQE Software. Animée par un projet de vie, j’ai décidé de quitter l’entreprise en 2020, et c’est ainsi que j’ai saisi l’opportunité d’intégrer le Groupe IDAIA, un groupe que je connais bien puisque nous avions eu l’occasion de collaborer ensemble via DQE Software. Pouvez-vous revenir sur la proposition de valeur du Groupe IDAIA ? Le Groupe IDAIA a plus de 30 ans d’existence. Nous accompagnons la performance des entreprises en mettant la Data au cœur de leur stratégie. En tant qu’acteur majeur du Data-Driven Marketing, nous structurons notre chaîne de valeur autour de la réponse...

Paroles d’experts
Vente, outils, méthodes et process : la Data est omniprésente, mais l’Humain n’a pas dit son dernier mot
Vente, outils, méthodes et process : la Data est omniprésente, mais l’Humain n’a pas dit son dernier mot

A l’occasion des 10 ans du BtoB Summit, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Annie-Paule Abihssira, CEO Développement et Franchise chez Booster Academy, « premier centre d’entraînement intensif à la vente » et cabinet de conseil en efficacité commerciale, management et expérience client. Au programme de cette interview : l’évolution de la pratique des Sales lors de la dernière décennie, la transformation du poste de Directeur Commercial, les raisons de la de la pénurie des profils commerciaux en France et la place de la technologie dans la fonction commerciale. Avant de commencer, pouvez-vous revenir en quelques mots sur votre parcours professionnel ? Après un cursus d’études scientifiques et une licence de commerce international, l’entreprenariat m’a attirée. A 23 ans, diplômes en poche, j’assistais aux temps fort du bouleversement des méthodes de vente avec la consommation de masse et l’émergence des marques. J’ai développé une centrale d’achat de produits de mode multimarques pour les professionnels et un réseau de deux enseignes,  Pym’s et Pluriel, que j’ai cédées avec d’excellentes conditions de réinsertion pour les salariés en 2004. Forte de cette première expérience entrepreneuriale, j’ai créé MPA Conseil, un cabinet de conseil en développement de marques et stratégie d’enseignes. J’ai mobilisé mon expérience entrepreneuriale, ma volonté de faire grandir les collaborateurs au service de Booster Academy. Face à l’engouement autour de la SalesTech, diriez-vous que la fonction commerciale se dirige vers un phénomène de « scientifisation » ? Les entreprises qui adoptent une approche scientifique de la vente affichent une croissance 2.3x supérieure à celle des autres. La raison ? Nouveaux outils, méthodes et process, la Data est omniprésente, mais l’Humain n’a pas dit son dernier mot. Oui,...

Paroles d’experts
Acquisition B2B : juguler le gaspillage et la déperdition de leads pour doper la performance commerciale
Acquisition B2B : juguler le gaspillage et la déperdition de leads pour doper la performance commerciale

Booster la transformation sans accroître ses efforts de prospection… tout un programme ! Au lendemain de la parenthèse pandémique, les entreprises mettent les petits plats dans les grands pour muscler la LeadGen et doper la transformation. Pour en discuter, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Thomas Finck, cofondateur et COO de Leadvalue. Pouvez-vous revenir sur la genèse et la proposition de valeur de Leadvalue ? J’ai vécu ma première aventure dans une entreprise offrant un service de mise en relation pour des milliers de particuliers avec des centaines d'artisans du bâtiment, chaque mois, partout en France. La création de Leadvalue est aussi le fruit de l’expérience dans la prospection commerciale de mon associé, Moïse Denage. Sa réflexion était qu’il n’existait aucun outil adapté pour la gestion de son activité de prospection au quotidien. Leadvalue CRM, solution 100 % française, est née de cette expérience très opérationnelle de la gestion de leads. Les solutions apportées par l’entreprise sont le produit de 10 années passées à répondre à ces problématiques : automatisation de flux de leads et distribution intelligente, outils pour la prise en charge, le suivi de ces prospects et la mesure des performances de nos actions, etc. Leadvalue est une version plus complète, plus efficace et d'un niveau technologique plus avancé pour apporter un service adapté à des milliers d'entreprises qui rencontrent ces problématiques. Dans un contexte de reprise, l’effort de prospection est encore plus crucial, notamment dans le secteur de l’immobilier qui a accusé le coup. Avez-vous observé un engouement pour vos services d’achat/traitement de leads post-pandémie ? Le contexte post-crise Covid génère de nouveaux paradigmes. La digitalisation accélérée des...

Ceci pourrait vous intéresser..