Demandbase conclut l’acquisition d’InsideView et DemandMatrix

par | Mai 5, 2021 | | ABM & LeadGen - News

Cette acquisition générera des solutions de données BtoB de grande qualité

A peine une année après son alliance avec Engagio, Demandbase annonce l’acquisition d’InsideView et de DemandMatrix. Ils sont respectivement leader de l’intelligence commerciale et marketing, et l’un des principaux fournisseurs de données IA.

Ces deux acquisitions permettront d’étoffer considérablement la suite de commercialisation BtoB de Demandbase One dévoilée en novembre 2020. Elles permettront à l’entreprise  à ses clients, une compréhension complète des comptes.

Ensemble, les entreprises permettront à Demandbase d’offrir les nouvelles solutions de données Cloud et de vente, en plus de ses offres existantes : ABX Cloud et Advertising Cloud.

“Nous sommes convaincus que l’espace technologique de commercialisation BtoB s’est développé. Je pense que cela s’est surtout accéléré suite au Covid-19. Désormais, on ne peut plus dissocier les données des outils de marketing et ventes.
Vous avez Zoominfo et Dun & Bradstreet d’un côté, et puis vous avez Marketo, 6sense, Terminus et Demandbase de l’autre. Et je pense que combiner les deux pour drainer des offres plus flexibles serait un véritable atout pour nos clients.”

Gabe Rogol, PDG de Demandbase, lors de son entretien avec Demand Gen Report

5 éléments clé pour des données de qualité

On le sait les données sont maintenant un élément essentiel pour toute stratégie commerciale BtoB. Surtout que la crise sanitaire n’a fait qu’approfondir le besoin d’une vue 360° des comptes clients. Les marketeurs BtoB recherchent désormais cinq niveaux de qualité des données pour alimenter leurs stratégies.

Avec les nouvelles acquisitions, Demandbase les propose tous dans un seul endroit :

  • Firmographie : Segmentation fournie par InsideView. Elle représente des données de micrographie qui incluent des informations sur plus de 20 millions de comptes dans le monde entier. Elle comprend les données financières, le nombre d’employés, les segments de marché, les industries, l’emplacement, les actualités et la hiérarchie de l’entreprise.
  • Technologie : Les données technographiques de DemandMatrix offrent un aperçu de la pile technologique actuelle de l’entreprise et de ses besoins technologiques futurs. Elles partagent également les tendances des compétences basées sur la technologie, les revenus de consommation cloud et les dépenses informatiques.
  • Intention : Les données d’intention révèlent les sujets que les entreprises recherchent le plus sur le web.
  • Identification du compte : L’identification de compte permet d’identifier le compte anonyme de tout visiteur sur une page Web. Ceci est essentiel à la compréhension de l’engagement, la cible et la personnalisation des interactions de compte. Il permet, en plus, de mesurer l’impact des efforts basés sur les comptes.
  • Contacts : Les données de contact InsideView génèrent des informations sur les personnes qui travaillent sur les comptes : nom, fonction, coordonnées (y compris le téléphone), emplacement et ses réseaux sociaux.

“Il est évident qu’il y a cinq piliers de données clés. Cependant, ce marché reste très fragmenté pour les entreprises BtoB. Nous avons vu que personne, à l’exception peut-être de ZoomInfo, n’a rassemblé les cinq dans un guichet unique, et nous savions que nous trois pouvions le faire. En plus de la solution Data Cloud, les utilisateurs disposeront d’un accès API à ces ressources de données et d’une plate-forme d’intégrité des données leur permettant d’automatiser le nettoyage de leur CRM. C’est très important, car ce que nous avons constaté en nous concentrant sur l’ABM, c’est que ce qui empêche les programmes fonctionner, émanent de vos propres données qui ne ne sont pas “propres”. Ainsi, la possibilité d’avoir une solution qui commence par nettoyer vos données et vous permet ensuite de plonger dans l’ABM est tout simplement incroyablement précieux pour les clients.”

Gabe Rogol, PDG de Demandbase

Ces acquisitions vont au-delà des demandes ABM classiques

Grâce à ces acquisitions, Demandbase souhaiterait étendre ses offres au-delà d’ABM ou d’ABX (expériences basées sur les comptes).

“Nous pensons que c’est vraiment important de nous réunir car les entreprises BtoB ont plusieurs besoins stratégiques ; l’ABM en est juste un. L’ABM était à peu près tout ce que nous avons fait jusque-là. Désormais, grâce à ces synergies, notre offre sera nettement plus intéressante. “

Gabe Rogol, PDG de Demandbase

La prochaine étape pour Demandbase sera ce qu’elle appelle découplage de sa solution publicitaire. Grâce à InsideView, les utilisateurs dépasseront l’alignement des ventes et du marketing pour fournir des informations sur les comptes. Ainsi, ils pourront approfondir l’intelligence de la prospection.

“Nous nous concentrons sur la publicité BtoB plus que n’importe quel autre acteur du marché. Nous avons constaté que les entreprises mondiales veulent souvent une plateforme publicitaire BtoB basée sur une solution ABM. Et c’est cette piste que nous creuserons grâce à ces acquisitions.”

Gabe Rogol, PDG de Demandbase

Enfin, le Data Cloud permet à Demandbase de fournir un accès direct aux données ABM et d’utiliser ces dernières pour alimenter ses propres solutions : intelligence, publicité ou ABX. Data Cloud inclura également Data Integrity, une solution de gestion des données client optimisée par InsideView. Elle est conçue pour nettoyer, surveiller et unifier, en permanence, les données CRM avec des informations fiables et à jour.

“Notre ligne conductrice est la flexibilité. Donc, au lieu multiplier les solutions, vous pouvez avec un accès direct et unique aux données. Notre offre complète répond à vos besoins en Sales Intelligence, publicité, ABM … Nous serons le fournisseur le plus flexible du marché grâce à cette acquisition.”

Gabe Rogol, PDG de Demandbase

L’acquisition n’empêchera pas l’autonomie d’InsideView et de DemandMatrix

En dépit de l’acquisition, InsideView et DemandMatrix fonctionneront comme des entreprises autonomes., et Meetul Shah, PDG de DemandMatrix, dirigeront leurs activités respectives tout en trouvant des moyens de vente croisée.

En outre, Shah et Milletti seront membres de l’équipe de direction Demandbase. Selon Rogol, les trois entreprises ont déjà construit ensemble une “feuille de route passionnante”.

La possibilité de relier tous les éléments des technologies de vente, de marketing et de données est surtout au profit des clients InsideView. Ils bénéficieront d’une solution variée et centralisée.

“Nous avons environ 1 000 clients différents. Ils ont tous un point commun :ils sont perdus entre différentes solutions et outils de vente, de marketing et de gestion de données. Le pire c’est qu’ils sont livrés à eux-mêmes pour les gérer tous ensemble.

Heureusement que les données DemandMatrix, en plus de celles de Demandbase seront collectées sur une même plateforme ce qui sera d’une énorme aide pour nos clients. Grâce à cela, notre propre Data Cloud deviendra aussi plus riche et plus puissante.

Enfin, nous serons en mesure d’accélérer notre investissement dans nos produits, notamment pour l’intégration des données dans le workflow : demande récurrente de nos clients. Cela impactera notre workflow ABX, CRM ou Sales Automation (Automatisation des ventes). C’est pourquoi je suis persuadé qu’une plus grande entreprise combinée est en meilleure position pour investir.”

Umberto Milletti, PDG d’InsideView

L’acquisition permettra aux clients DemandMatrix d’être plus efficaces dans la gestion des données

“Nos clients nous ont toujours demandé de leur fournir une solution optimale et diversifiée pour agir sur les données. Les questions qui reviennent le plus sont : Puis-je avoir le contexte pour cela ? Puis-je faire de la publicité pour ceci ? etc.
Désormais, et grâce à cette acquisition, nous répondrons à ce besoin. Je pense que la particularité de cette solution réside dans sa complémentarité.
Elle nous permettra de bâtir une entreprise qui non seulement offrira la meilleure solution du marché mais qui ira surtout au-delà de l’ABM traditionnel. Ensemble, nous pourrons bâtir une plus grande et solide structure basée sur l’innovation.”

Meetul Shah, PDG de DemandMatrix

 

 

Source : demandgenreport

Paroles d’experts
Data, Sales Enablement, maturité technologique… retour sur la dernière décennie de la pratique marketing !
Data, Sales Enablement, maturité technologique… retour sur la dernière décennie de la pratique marketing !

A l’occasion des 10 ans du BtoB Summit, BtoB Leaders a eu le plaisir d’échanger avec Bertrand Dosseur, CMO du groupe Explore, sur les bouleversements de la pratique marketing lors de la dernière décennie. Pouvez-vous revenir brièvement sur votre parcours professionnel et la proposition de valeur de votre entreprise ? Je suis un pur profil littéraire, avec un passage en prépa Lettres puis la Sorbonne pour des études d’Histoire… tout ça pour finir dans le marketing ! Ce qui ne m’a pas empêché de reprendre le chemin de l’école en suivant un Mastère en Data Strategy il y a deux ans… J’aime assez ce mélange des genres, propre aux métiers du marketing : des idées, du contenu, de l’analytique et une pointe de techno… Après un parcours en institut d’études et en agence marketing-communication, j’ai rejoint EXPLORE comme Directeur Marketing il y a maintenant 9 ans pour accompagner la croissance de cette belle PME nantaise. Nous sommes aujourd’hui leaders de l’information économique et commerciale sur un certain nombre de marchés en BtoB, en particulier l’immobilier, la construction et le service à l’entreprise. Quelle est, selon vous, la différence majeure entre le CMO du début des années 2010 et le CMO d’aujourd’hui ? Je ne dispose malheureusement que de 9 ans d’expérience… j’aurais donc du mal à faire une analyse décennale pure et parfaite ! D’autant qu’il faut nécessairement distinguer les différents « métiers » du marketing (stratégique, produit, acquisition…). Dans tous les cas, on peut parler de digitalisation massive des métiers au travers de la multiplication de solutions ad hoc… à tel point que l’on parle désormais de « marketing stack » à toutes les étapes...

Paroles d’experts
Repositionner le commercial dans le parcours d’achat B2B avec Le Compositeur Digital by Excense
Repositionner le commercial dans le parcours d’achat B2B avec Le Compositeur Digital by Excense

Véritable laboratoire à ciel ouvert, la fonction commerciale a négocié son virage digital dans l’urgence. Dans un contexte d’hybridation de l’action commerciale, le Compositeur Digital d’Excense, logiciel tactique d’animation des rendez-vous, a très rapidement trouvé sa place dans le quotidien des commerciaux B2B, avec une belle valeur ajoutée en présentiel comme en distanciel. Pour en discuter, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Denis Tellier, CEO et co-fondateur d’Excense. Pouvez-vous nous résumer en quelques mots votre parcours professionnel et la genèse d’Excense ? Bien sûr. Je suis ingénieur en imagerie numérique de formation. J’ai donc beaucoup travaillé dans les technologies interactives, notamment pour manipuler du contenu multimédia. J’ai commencé en tant qu’ingénieur R&D pendant trois ans. Cela m’a permis de faire du développement et de maîtriser les technos. Je suis très vite passé au Business Development, et j’ai passé une grande partie de mon parcours professionnel entre une ESN à taille humaine et une grande ESN, avec un point commun : le dirigeant était à chaque fois l’actionnaire principal. J’ai donc toujours eu une activité que l’on peut assimiler à de l’intrapreneuriat. Au début des années 2000, j’ai vécu cette transition du développement de produit, qui passait donc de la direction R&D à la direction marketing. Paradoxalement, je n’ai jamais travaillé pour des DSI malgré mes longues années en ESN. J’ai essentiellement travaillé avec des directions R&D puis des directions marketing. Naturellement, au bout de 15 ans, j’ai sauté le pas de l’entrepreneuriat en créant Excense avec deux associés. Notre conviction : développer des solutions digitales qui facilitent les échanges humains au lieu de les remplacer. Le monde de l’entreprise a vécu deux...

Paroles d’experts
Quête de sens, ouverture, accélération, hybridation… retour sur les dix dernières années du CMO !
Quête de sens, ouverture, accélération, hybridation… retour sur les dix dernières années du CMO !

Quelles ont été les évolutions majeures du poste de Chief Marketing Officer lors de la dernière décennie ? Quels sont les fondamentaux qui ont perduré ? Quel rôle le CMO jouera-t-il dans les dix prochaines années ? BtoB Leaders a interviewé Guillaume Ferrand, CMO d’IBM France. Avant de commencer, pouvez-vous revenir sur votre parcours professionnel en quelques mots ? Bien sûr. J’ai un double diplôme, école de commerce (ESCP) et école d’ingénieurs (EFREI). J’ai commencé ma carrière dans le consulting chez PwC, notamment dans la conduite du changement et la réorganisation. La partie Consulting de PwC a été rachetée par IBM en 2002. J’ai continué à faire du consulting chez IBM pendant une dizaine d’années avant de passer au marketing. J’ai occupé plusieurs postes à ce niveau, essentiellement dans le marketing stratégique (petits comptes, grands comptes, industries). Aujourd’hui, je suis Directeur Marketing d’IBM France. Quelle est, selon vous, la différence majeure entre le CMO du début des années 2010 et le CMO d’aujourd’hui ? La démocratisation du web, qui a favorisé l’accès à l’information, a été une véritable révolution. Cette dernière décennie a également été celle de l’hégémonie des réseaux sociaux et du mobile. Aujourd’hui, on consulte nos smartphones près de 150 fois par jour (étude réalisée par Kleiner Perkins, ndlr). Le digital est venu percuter notre vie privée et professionnelle et a donc forcément amené beaucoup de changement dans le quotidien du CMO. Je trouve qu’il est intéressant de remettre cela en perspective, car il y a 10 ans, Facebook était encore embryonnaire, avec environ 500 millions d’utilisateurs. Aujourd’hui, le réseau social affiche une audience de près de 3 milliards d’utilisateurs. Ce...

Ceci pourrait vous intéresser..