Les meilleurs marketeurs tirent (désormais) profit des données d’intention

par | Mai 5, 2022

Un cinquième des meilleurs marketeurs utilisent désormais (avec succès) les données d’intention. C’est en tout cas ce que vient de révéler « The Outlook on Intent Data », une étude signée Ascend2. Décryptage.

20 % des meilleurs marketeurs exploitent efficacement les données d’intention

Que la Data et les analyses fassent partie du quotidien des marketeurs n’est pas vraiment une actualité. Ce qui est nouveau, en revanche, c’est le recours accru aux données qui reflètent les comportements de l’internaute, notamment en ce qui concerne sa propension à l’achat. C’est ce que l’on appelle les données d’intention.

Selon « The Outlook on Intent Data », une étude récemment publiée par Ascend2, la majorité des spécialistes du marketing (69 %) ont au moins « relativement réussi » à exploiter les données d’intention pour atteindre leurs objectifs marketing. Environ 20 % des meilleurs spécialistes du marketing ont déclaré qu’ils ont connu un « grand succès » dans l’utilisation des données d’intention. Toujours selon l’étude, un quart des marketeurs disent avoir mis en œuvre et intégré les données d’intention dans leur stratégie globale. Enfin, près de 20 % sont en train de les mettre en œuvre, et 17 % prévoient de le faire dans les 12 prochains mois.

BtoB Summit 2022

La Data, principal axe d’amélioration du marketing

En dépit de son caractère d’avantage compétitif majeur, la Data reste un axe d’amélioration majeur pour le marketing, comme le suggère de nombreuses études antérieures.

C’est notamment le cas de « 2022 Database Strategies & Contact Acquisition Survey Report », une étude menée par DemandGen. On y apprend que si 77 % des spécialistes du marketing ont mis en place une stratégie d’acquisition de données, 43 % d’entre eux estiment qu’une amélioration significative est nécessaire pour générer un bon ROI. La majorité des répondants (71 %) sont confrontés à un problème d’obsolescence des données, tandis que 64 % n’ont pas ni le temps ni les ressources nécessaires pour mettre en œuvre un processus plus efficace en la matière. 

Enfin, la même étude révèle que 52 % des marketeurs et des commerciaux n’ont toujours pas de procédure opérationnelle normalisée pour mettre à jour la Data collectée.